Intro Généralités Chiffres Pattes Tournesol Gelée Miel Propolis Recettes

Les Abeilles

Sur les abeilles, l'apiculture, le miel, la cire le pollen, le venin d'abeille, la propolis.


Une nouvelle loi

La Croix, Jeudi 29 mars 2018 : Le miel en quête de transparence

Adopté en commission, un amendement au projet de loi alimentation renforce l'information sur l'origine du miel. De nombreux Français ignorent consommer du miel importé, souvent de mauvaise qualité.

C'est l'histoire d'un hiatus. Lorsqu'on les interroge, les Français, dans leur grande majorité, assurent qu'ils consomment du miel produit en France (80 %, selon FranceAgriMer). Ils sont ainsi persuadés de déguster un mets de terroir, bénéficiant d'un savoir-faire local et aux grandes qualités nutritives. Or, très souvent, ils se trompent. À l'heure actuelle, les trois quarts du miel consommé en France (30 000 tonnes par an sur 40 000) viennent de l'étranger. Il faut dire que, depuis vingt ans, la production nationale s'est effondrée, passant de 32 000 tonnes annuelles (en 1995) à 10 000 tonnes, à cause des pesticides, des prédateurs (le Varroa, le frelon) et du dérèglement climatique.

La situation pourrait s'améliorer à la faveur d'un amendement au projet de loi sur l'alimentation, voté par les députés dans la nuit de mardi à mercredi en commission du développement durable. Celui-ci rend obligatoire la mention des différents pays d'origine des miels mêlés, qui bénéficient aujourd'hui d'une forme de dérogation.

Alors même que l'UE oblige à préciser le pays de récolte du miel, ce n'est pas le cas lorsqu'il y a mélange. Il suffit alors de préciser « mélange de miels originaires – ou non originaires – de la communauté européenne ».

« Cette mention est très floue, elle ne dit absolument rien, si ce n’est que le miel ne vient pas de la planète Mars ! », ironise Henri Clément, le porte-parole de l’Union nationale de l’apiculture française (Unaf). « Il est crucial que les consommateurs sachent à quoi s’en tenir, renchérit le député Matthieu Orphelin (LREM, Maine-et-Loire), qui a porté l’amendement. C’est la meilleure façon de lutter contre le miel frelaté. »


539 ième visite depuis le 1er janvier 2018
Il y a 1 visiteur connecté au site.

© A Moreaux (31 décembre 2017)
___________________________

Page d'accueil